Modification statuts association assemblée générale ordinaire ou extraordinaire

Modification Statuts Association: Guide AG Ordinaire/Extraordinaire
Sommaire de l'article

La modification des statuts d’une association est une étape cruciale pouvant être initiée lors d’une assemblée générale ordinaire ou extraordinaire. Que ce soit pour s’adapter à de nouvelles orientations, résoudre des conflits internes ou instaurer une co-présidence, comprendre les nuances et les procédures à suivre est essentiel pour tout dirigeant associatif. Cet article vous guidera à travers les étapes nécessaires pour modifier efficacement vos statuts, en soulignant l’importance de choisir le bon type d’assemblée et en proposant des solutions pour faciliter ce processus crucial dans la vie associative.

Comprendre les procédures de modification des statuts en assemblée générale

La modification des statuts d’une association est une étape cruciale nécessitant l’approbation en assemblée générale. Cette décision peut être prise lors d’une assemblée générale ordinaire (AGO) ou extraordinaire (AGE), selon la gravité des modifications et ce que prévoient les statuts actuels. Généralement, pour des changements significatifs comme le but de l’association ou sa dissolution, une AGE est requise. Le processus commence par la convocation des membres, en respectant les délais et formes établis par les statuts. L’ordre du jour doit clairement indiquer la proposition de modification. Pendant l’assemblée, après un débat, le vote a lieu; la majorité nécessaire varie selon les statuts mais est souvent fixée aux deux tiers ou à la majorité absolue des votes exprimés.

Assemblée Générale Ordinaire vs Extraordinaire : Quel choix pour modifier les statuts ?

Lorsqu’une association envisage de modifier ses statuts, elle doit choisir entre convoquer une Assemblée Générale Ordinaire (AGO) ou Extraordinaire (AGE). L’AGO se tient habituellement une fois par an pour délibérer sur des questions courantes telles que l’approbation des comptes. Cependant, la modification des statuts est généralement considérée comme un acte important nécessitant une décision spécifique, d’où le recours à une AGE. Cette dernière est convoquée spécifiquement pour traiter des modifications statutaires ou d’autres décisions majeures impactant significativement la structure ou le fonctionnement de l’association. Le choix entre AGO et AGE dépend donc de la nature et de l’importance des modifications.

Les étapes incontournables pour une modification de statuts réussie

Modification statuts association assemblée générale ordinaire ou extraordinaire

Pour réussir la modification des statuts d’une association, certaines étapes sont incontournables. D’abord, il est crucial de réviser les statuts actuels pour identifier les modifications nécessaires. Ensuite, convoquer une assemblée générale (AG) est indispensable : elle peut être ordinaire si les statuts le permettent ou extraordinaire spécifiquement pour cette modification. L’invitation à cette AG doit clairement mentionner l’objectif de modifier les statuts et être envoyée dans le respect des délais fixés par les statuts existants. Durant l’AG, un vote aura lieu pour approuver ou non la modification des statuts. La majorité requise est souvent qualifiée (plus de la moitié des voix présentes ou représentées). Après approbation, la mise en forme définitive du texte modifié doit être réalisée puis signée par au moins deux membres du bureau.

Comment préparer efficacement votre association à l’assemblée générale de modification des statuts ?

Pour préparer efficacement votre association à une assemblée générale de modification des statuts, commencez par réunir un groupe de travail dédié. Ce groupe analysera les modifications nécessaires et formulera des propositions claires. Ensuite, communiquez en amont avec tous les membres pour expliquer l’objectif des changements proposés et leur importance pour l’association. Assurez-vous d’envoyer la convocation à l’assemblée générale (ordinaire ou extraordinaire selon le cas) en respectant les délais prévus par vos statuts actuels, en incluant l’ordre du jour et le projet de nouveaux statuts. Il est vital d’inclure dans cet ordre du jour un point spécifique sur la modification des statuts pour permettre aux membres de se préparer au débat. Favorisez également la mise en place d’un dispositif permettant aux membres ne pouvant être présents de participer au vote, comme le vote par procuration ou électronique.

Les erreurs à éviter lors de la modification des statuts en assemblée générale

Lors de la modification des statuts d’une association en assemblée générale, plusieurs erreurs doivent être absolument évitées pour garantir le bon déroulement du processus. Premièrement, ne pas consulter préalablement les membres sur les changements proposés peut entraîner un manque d’adhésion et des votes défavorables. Il est crucial de bien communiquer en amont sur les modifications envisagées. Deuxièmement, négliger de vérifier que le quorum est atteint lors de l’assemblée générale peut invalider toute décision prise. Troisièmement, omettre d’inclure dans l’ordre du jour la question spécifique de la modification des statuts risque de rendre la décision non conforme aux règles internes ou légales. Il faut s’assurer que tous les changements soient clairement formulés et votés point par point pour éviter toute ambiguïté qui pourrait compromettre leur application effective ou leur reconnaissance par des tiers (banques, administrations. ..

Réponses aux questions les plus fréquentes

### Quelles sont les étapes pour modifier les statuts d’une association lors d’une assemblée générale ordinaire ?

Pour modifier les statuts d’une association lors d’une assemblée générale ordinaire, il est essentiel de suivre ces étapes clés :

1. Convocation de l’assemblée générale (AG) : Envoyez une convocation à tous les membres en précisant l’ordre du jour qui inclut la modification des statuts.
2. Préparation de la proposition de modification : Rédigez à l’avance les propositions de modifications des statuts en détaillant les articles concernés et les raisons des changements.
3. Vote sur la modification des statuts : Durant l’AG, présentez les modifications proposées et organisez un vote. La majorité requise est généralement définie par les statuts actuels de l’association.
4. Rédaction du procès-verbal : Documentez la décision dans un procès-verbal signé par le président et le secrétaire de séance.
5. Déclaration des modifications : Les modifications statutaires doivent ensuite être déclarées à la préfecture ou sous-préfecture compétente.

### Comment organiser une assemblée générale extraordinaire pour changer les statuts d’une association ?

L’organisation d’une assemblée générale extraordinaire (AGE) pour changer les statuts nécessite une attention particulière :

1. Convocation spécifique : Informez tous les membres en indiquant clairement que l’objectif est la modification des statuts, avec un délai de préavis souvent supérieur à celui d’une AG ordinaire.
2. Présentation détaillée des modifications proposées : Fournissez aux membres un document comparatif entre les anciens et nouveaux statuts proposés avant la réunion.
3. Quorum et majorité qualifiée : Assurez-vous que le quorum nécessaire pour valider l’AGE est atteint et que la majorité qualifiée (souvent plus élevée que lors d’une AG ordinaire) est obtenue pour le vote.
4. Procès-verbal de l’AGE : Le résultat du vote et le détail des discussions doivent être consignés dans un procès-verbal officiel.
5. Enregistrement des modifications : Comme pour une AG ordinaire, transmettez le dossier complet des modifications statutaires aux autorités compétentes.

### Quels sont les avantages à suivre une formation ou un accompagnement pour modifier les statuts d’une association ?

Suivre une formation ou bénéficier d’un accompagnement expert présente plusieurs avantages significatifs :

1. Expertise juridique : Bénéficiez de conseils personnalisés pour s’assurer que vos nouveaux statuts sont conformes à la législation en vigueur et optimisés pour vos objectifs.
2. Gain de temps : L’accompagnement par des experts permet d’éviter les erreurs communes et accélère le processus de modification en fournissant des modèles adaptés et en guidant à travers les démarches administratives.
3. Cohésion interne : Une aide extérieure peut faciliter le consensus au sein des membres en apportant un regard neutre sur les modifications proposées.
4. Validation légale : S’assurer que toutes les étapes légales sont respectées évite tout risque de rejet par l’autorité préfectorale ou sous-préfectorale lors de la déclaration des changements.
5. Formation continue : La connaissance acquise durant ces sessions enrichit durablement l’association, lui permettant de gérer plus aisément toute future modification ou adaptation nécessaire.

Opter pour une formation ou un accompagnement spécialisé représente donc un investissement judicieux pour sécuriser et faciliter le processus de modification des statuts de votre association

Picture of Akiyo Kotchoni

Akiyo Kotchoni

Consultant, Formateur
Spécialiste du fonctionnement et de la gouvernance des associations

⚠️ Découvre le catalogue des formations Voir le détail iciClose