Quelles sont les Erreurs Communes en Gestion Financière à Éviter ?

Erreurs en Gestion Financière: Top à Éviter - Guide 2023
Sommaire de l'article

La gestion financière est cruciale pour la pérennité de toute association. Cependant, certaines erreurs courantes peuvent compromettre sa stabilité économique et son impact social. Dans cet article, nous explorons les pièges fréquents en matière de gestion financière à éviter absolument. Que vous soyez un nouvel acteur du secteur ou que vous cherchiez à optimiser vos pratiques existantes, ces insights vous aideront à sécuriser votre stratégie financière et renforcer la confiance de vos financeurs. Découvrez comment éviter les écueils qui menacent le succès financier de votre projet associatif.

Négliger la planification budgétaire et financière

Négliger la planification budgétaire et financière est une erreur critique pour toute association. Cela conduit souvent à une mauvaise allocation des ressources, limitant l’efficacité des actions menées. Sans un budget clairement défini, le risque de dépassement est élevé, mettant en péril la pérennité de l’organisation. L’absence de prévisions financières empêche également d’anticiper les besoins en financement ou les difficultés potentielles. Cela peut aboutir à des décisions prises dans l’urgence, rarement optimales pour la santé financière à long terme. Une planification budgétaire et financière solide favorise la transparence et renforce la confiance des donateurs et financeurs.

Sous-estimer l’importance d’une trésorerie saine

Sous-estimer l’importance d’une trésorerie saine est une erreur financière majeure pour toute association. Une trésorerie robuste permet de gérer les imprévus sans compromettre les activités ou la pérennité de l’organisation. Sans une réserve financière, les associations sont vulnérables aux fluctuations de financement et peuvent se retrouver dans des situations critiques. Il est essentiel d’avoir un fonds de roulement suffisant pour couvrir au moins trois à six mois de dépenses opérationnelles. La gestion prudente de la trésorerie implique également un suivi régulier et précis des flux financiers, entrées comme sorties. Négliger cet aspect peut conduire à des décisions basées sur une perception erronée de la santé financière, entraînant ainsi des risques accrus d’insolvabilité.

Ignorer la mesure et la valorisation de l’impact social

Quelles sont les Erreurs Communes en Gestion Financière à Éviter ?

Ignorer la mesure et la valorisation de l’impact social est une erreur majeure en gestion financière pour les associations. L’impact social reflète la contribution effective de l’association au bien-être collectif et à la résolution des problèmes sociaux. Ne pas le mesurer peut conduire à sous-estimer la valeur réelle de l’organisation pour ses bénéficiaires et pour le territoire. Cela rend difficile non seulement d’attirer des financements, mais aussi de fidéliser les donateurs existants qui cherchent à voir un retour tangible sur leur investissement. La valorisation de cet impact permet d’établir une communication efficace avec les parties prenantes, notamment lors des demandes de subventions ou dans le cadre du rapport annuel.

Oublier de diversifier les sources de financement

Oublier de diversifier les sources de financement est une erreur critique en gestion financière. Cela expose l’association à une vulnérabilité excessive si une source se tarit. La diversification peut inclure des subventions, des donations, des adhésions, ou encore le mécénat d’entreprise. Il est également judicieux d’explorer les revenus issus de prestations de services ou la vente de produits liés à l’activité associative. Sans cette diversification, l’organisation court le risque de se retrouver dans une impasse financière au moindre changement économique ou politique affectant son principal soutien financier. Élaborer un plan stratégique incluant plusieurs avenues de financement assure non seulement la stabilité mais aussi la pérennité de l’association.

Ne pas anticiper ni gérer correctement les risques financiers

Ne pas anticiper ni gérer correctement les risques financiers est une erreur cruciale en gestion. Cela implique souvent une mauvaise évaluation des imprévus pouvant affecter la trésorerie et le budget prévisionnel de l’organisation. Une telle négligence peut entraîner des difficultés à honorer les engagements financiers, à faire face aux baisses de revenus ou à gérer des dépenses imprévues. Il est donc essentiel d’élaborer un plan de gestion des risques, incluant l’identification, l’évaluation et la stratégie d’atténuation pour chaque risque financier potentiel. Cette démarche devrait être accompagnée par la constitution d’une réserve financière, permettant ainsi une réponse rapide et efficace en cas de nécessité.

Questions fréquemment posées

### 1. Quelle est l’erreur la plus courante en gestion financière au sein des associations ?

Réponse : L’une des erreurs les plus courantes est le manque de planification budgétaire prévisionnelle. Beaucoup d’associations fonctionnent à court terme sans anticiper leurs besoins ou leurs dépenses sur le long terme. Cela peut entraîner des déséquilibres financiers, voire mettre en péril la pérennité de l’association. Il est crucial d’établir un budget prévisionnel annuel, révisable si nécessaire, pour mieux contrôler les finances et anticiper tout besoin de financement.

### 2. Pourquoi est-il important de diversifier les sources de financement ?

Réponse : Se reposer sur une unique source de financement constitue une erreur majeure en gestion financière. Cette approche rend l’association extrêmement vulnérable aux fluctuations économiques ou aux changements de politique des financeurs. La diversification des sources de financement (subventions, dons, mécénat, revenus d’activités propres…) permet non seulement d’accroître la stabilité financière mais aussi de minimiser les risques liés à la dépendance à une seule source.

### 3. Comment l’absence de suivi régulier des flux financiers peut-elle affecter une association ?

Réponse : Ne pas suivre régulièrement les entrées et sorties d’argent est une erreur critique qui peut conduire à des surprises désagréables, comme un déficit soudain ou des difficultés de trésorerie inattendues. Une surveillance rapprochée permet d’identifier rapidement les écarts par rapport au budget prévisionnel et d’agir en conséquence pour rectifier le tir avant que la situation ne devienne problématique. L’utilisation d’un logiciel de gestion ou la mise en place d’un tableau de bord financier sont des pratiques recommandées pour faciliter ce suivi

Picture of Akiyo Kotchoni

Akiyo Kotchoni

Consultant, Formateur
Spécialiste du fonctionnement et de la gouvernance des associations

⚠️ Découvre le catalogue des formations Voir le détail iciClose